AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucidà Van Tarkil
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 24

MessageSujet: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 0:03


Lucidà
Van Tarkil

Informations administratives
Nom : Vicciano officiellement, Van Tarkil plus réglièrement

Prénom : Lucidà

Age : La trentaine

Race : Humaine

Lieu de naissance : Vandermar (Lordaeron)

Date de naissance (Jour/Mois) : Peu avant la première guerre

Taille : De taille moyenne

Poids : Mince voire un peu trop maigre

Métier : Aucun

Caste : Noble

FamillePère : Aurelian né Tarkil, devenu Van Tarkil après son mariage

Mère : Cecyl née Van Altheim, devenue Van Tarkil après son mariage

Frère/Soeur : Aucun

Conjoint ou Conjointe : Aucun, Albérich Loire étant porté disparu

Enfants : Elle dira avoir une fille, Junie, à ceux qui lui demanderont.

Au sein des BrumesOmbre ou Lumière?  : Ombre

Pourquoi avez vous rejoins Brumes? « On me demandera pourquoi avoir délaissé mon propre ordre afin de rejoindre la Milice Epsilon : à ceux-là je leur répondrai qu'Arcanum Sanctus est devenue exactement ce que l'on attendait de moi, un bras armé de l'hégémonie hurleventoise, la bien-pensante irresponsable coupable de ne pas avoir profité du siège d'Orgrimmar afin d'annihiler définitivement la Horde. Je l'avoue sans ciller, Epsilon m'octroiera la marge de manœuvre suffisante afin d'être débarrassée de tous ces bons principes et d'enfin me battre à ma manière. »

Selon vous, pourquoi l'oméga vous aurait-il choisi? « Si l'Oméga est une entité un tant soit peu raisonnable, elle comprendra très vite qu'elle peut m'utiliser pour ses propres fins, pourvu que celles-ci aboutissent à la suprématie de l'Alliance et l'anéantissement de la Horde »

Histoire
Avant de lire:
 


Le château de Sunnyglade avait été bâti sur l’une des rares élévations dont étaient dotées les plaines et forêts alentours. De dimensions honnêtes, il aurait eu fier allure si le versant ouest de la muraille n’avait pas été que briques sens dessus dessous et le donjon lui-même ouvert aux intempéries et aux corbeaux. Des douves avaient été creusées autrefois pour assurer une défense supplémentaire à ce lieu vulnérable, mais la tranchée qu’elles formaient sur la face indemne du fortin était maintenant sèche et tout juste bonne à faire office d’engrais aux mauvaises herbes.

C’est à partir d’une barbacane miraculeusement en l’état que l’on montait jusqu’à une bute artificielle sur laquelle reposait l’essentiel de la structure dont l’accès était défendu par un ultime pont-levis. Chapelle et écuries donnaient sur une cour intérieure dont les pavés plongeaient dans la terre en des crevasses improbables, ce qui ne participait pas à arranger les allées et venues. Plus haut, le chemin de ronde s’était d’apparence effondré sur lui-même et les hourds n’étaient plus que cendres froides reliant des tours aveugles. Quant au logis seigneurial, la toiture que soutenaient des poutres bancales menaçait d’entraîner dans sa chute les gros blocs en pierre de taille de la façade principale.

Plus une ruine qu’un symbole du pouvoir comtal, le castel n’en était pas moins habité par quelques domestiques, femmes de chambre et un vieux prêtre dégarni, nommé intendant par feu le Comte Vicciano alors que celui-ci dilapidait les maigres économies de ses sujets en souleries et sauteries. Jeune et tout sourire dans ses velours et ses soieries, il avait eu pour amantes la plupart des demoiselles de la Cour, vivant à leur crochet jusqu’à ce qu’elles se lassent de ses frivolités –ou ne soient plus au goût de leur hôte. Sa disparition aurait pu marquer le renouveau tant désiré à Sunnyglade, mais que nenni ; elle n’avait pas pour autant restitué à la cité sa prospérité d’antan, ni plus fait pousser le blé dans ses champs en friche, attiré les marchands dans ses auberges miteuses ou repeuplé les décombres envahis par les ronces et les herbes folles. Seules les fourches patibulaires de part et d’autre de la route royale témoignaient d’une abondance d’un autre genre, celle du paupérisme et du crime que toutes ces années de guerre avaient engendré. Mais de cela, aucune implication du Comte Vicciano, trop mort pour protester s’il en eut envie ; la faute en imputait à la «Pendeuse», l’un des petits noms qu’on lui attribuait, parmi lesquels figuraient de façon non exhaustive «la trois fois veuve», «Dame Croque-Mort» ou plus joliment «Bouffe-Charogne». Et parfois, lorsque la journée n’était pas trop misérable pour les gens du commun, elle était simplement Lucidà Vicciano, Comtesse de Sunnyglade et ancienne dirigeante d’Arcanum Sanctus.

La bien-nommée présidait depuis sa cathèdre vert et or l’assemblée de rustres et d’indigents qui avaient osé exiger d'elle une audience toutes affaires cessantes. Elle portait une houppelande aux manches à crevés doublés de brocart d’or dont le décolleté, suggestif mais sage et modeste, s’ouvrait sur un collier de perles et d’émeraude. Son opulente chevelure d'un blond cendré cascadait librement sur ses épaules nues que révélait subtilement son vêtement. Encadré par quelques mèches furibondes, son visage pincé agrémentait sa physionomie agréable d'un air réprobateur, ce qui avait tôt faire de la rendre moins avenante. Yeux bruns et lèvres pourpres étaient figés, prêts à riposter durement en un regard et des paroles peu amènes. L'une de ses mains reposait à plat sur la table que l'on avait dressé entre elle et ses visiteurs, l'autre tapotant à intervalle régulier un gobelet martelé d'argent ; le métal de celui-ci réverbérait avec tant d'éclat les flammes des torchères qu'il en incommodait presque les vis à vis de Lucidà, ce dont elle faisait délibérément fi.

Parmi eux figurait Rambert Gramule, l'un des derniers négociants à tenir quelques affaires encore à Sunnyglade. Celui-ci ne cessait de s'épancher en minauderies et formules de bienséance, allant jusqu'à pousser le zèle au point de vanter l'amabilité qu'avait eu la maîtresse des lieux à bien daigner vouloir les recevoir. Bedaine en poire et dos voûté, sa petite langue venait humecter fréquemment sa lippe grassouillette, et sa barbe était une horreur grisâtre jaillissant de multiples mentons. Assis près de l'antique chapelain Tancrède Torpess, un vieillard à cheveux blancs éparses et à la figure aussi fine que du papier, il était impossible de ne pas confronter son adiposité à la disette éminente dont faisait preuve le saint homme. Quant à Athas le forgeron -dit le Gaillard- c'était bras croisés et le port rigide qu'il se tenait debout derrière les deux autres, son tronc épais et sa peau sombre tannée par la chaleur suffocante de sa besogne ne participant pas particulièrement à le rendre commode d'apparence.

« J'avais cru comprendre que cette affaire ne pouvait souffrir une plus longue attente. Dois-je en conclure que ma simple présence aura permis à vos requêtes d'être exaucées ?
__Dame, nous avons fait un long détour pour nous éviter le désagrément de croiser le fer avec ces roublards qui sillonnent les routes et détroussent les bonnes gens, s'empressa de répondre Gramule d'une espèce de gargouillement tiré depuis le bas-fond de ses tripes. Le chevalier Marte n'avait qu'une petite heure de retard sur nous, il ne devrait plus tarder maintenant, je puis vous assurer. » Lucidà baissa le regard sur l'obèse dont les joues flambèrent aussitôt.

« Nous avions besoin d'une escorte pour assurer notre sécurité, Dame, reprit-il comme s'il avait éprouvé le besoin de se justifier.
__ Je connais les faits d'armes de notre gentilhomme, messire. Warder Marte est connu pour ses prouesses à l'épée depuis le Val d'Est jusqu'à Ruisselune en passant par la cité d'Hurlevent. Qu'il ait concédé faire office d’estafier pour une si piètre expédition me rend perplexe.
__ N-nos revendications convergent, Dame. Le chevalier Marte est aussi propriétaire terrien de par sa mère née Daris et son père Marte, de lointains l-légataires du Grand-Hameau et des vignobles alentours. » Ses lèvres plantureuses tremblotaient, hésitantes sur les mots à employer. «N-Nous avons estimé qu'il avait lui aussi voix au chapitre étant donné s-son ascendance.
__ Vraiment ? répondit Lucidà avec une ingénuité consommée. Et quel genre de revendications peuvent faire s'associer un escrimeur aguerri et des bonnes gens de votre acabit ?
__ M-m-ma Dame, nous sommes venus s-sans intentions belliqueuses, nous n'oserions j-jamais...
__Que dites-vous là, noble sire ? Des intentions belliqueuses à mon encontre ? » Lucidà inclina la tête sur le côté, affectant la dernière des perplexités.

« N-non ! Onq-ques vous-dis je, la Lum-Lumière en soit té-témoin, de bonnes gens, d-de bonnes gens vous dis-je, croyez moi ce serait a-a-absurde... ! » Personne ne comprit jamais la suite de sa phrase, qui alla se perdre dans des flatuosités abstruses.

Athas le Gaillard, lequel n'avait pas ouvert la bouche depuis le début de ces joutes verbales, fit craquer ses phalanges et lâcha : « On n'est pas venu pour causer, ma Dame, ou en tout cas pas moi. Gramule a peut-être perdu sa virilité au milieu de ses pécules, mais y en a qui ont pas que ça à faire.
__Quel dommage, je raffole tellement des causeries bien tournées. » Lucidà se redressa, prêtant un intérêt exagéré au forgeron. « Je suis tout ouïe, qu'attendez-vous de moi ?
__Votre siège, si nous ne pouvons réclamer votre tête. »

Les lourdes portes en bois massif du prétoire s'ouvrirent sur un jeune homme à l'allure pleine de morgue et de suffisance. Broigne de macles cousus et braies de cuir tanné constituaient son vêtement, que rejoignaient des heusses souples mais suffisamment rigides jusqu'aux cuisses. Svelte et élancé, il portait une rapière d'excellente facture dont le fourreau peint d'or et d'ébène cahotait contre son flanc à mesure qu'il avançait en direction de la tablée. Un ample mantel venait compléter son accoutrement, brodé à l'effigie des emblèmes familiaux. La barbe rasée de frais et les cheveux rejetés sur le côté, il arborait un visage aigu et des yeux bleu océan qui n'étaient pas sans charme si l'on omettait la grivoiserie latente qui les animait.
C'est d'un sourire à la dentition parfaite qu'il gratifia Lucidà alors qu'il rejoignait ses acolytes, Gramule et sa face rougeaude à sa gauche et Torpess à moitié roupillant sur sa droite. « Vous auriez du vous renommer la Comtesse au château des courants d'air, Van Tarkil. Le froid vous siérait-il finalement ? »

Lucidà joint ses mains sous son menton, les yeux pétillant de malice. « Je n'ai hélas pas assez d'or pour subvenir et aux besoins de mes gens, et aux miens. Vous comprendrez certainement qu'en ma qualité de Comtesse de Sunnyglade, il est de mon devoir de faire preuve d’abnégation en faveur des pauvres hères du commun. »

Warder Marte s'esbaudit. « Je constate que vous êtes d'humeur à faire de l'esprit. Bien, je craignais que vous ne vous fussiez réfugiée derrière un quelconque amant -ou un parent peut-être?
__ Ce serait surestimer l’espérance de vie de ceux qui constituent mon entourage, messire, répondit-elle non sans un soupçon d'espièglerie. » Le chevalier ne trouva rien à en redire, vraisemblablement interloqué par la témérité dont faisait preuve sa rivale.

« Il vous faut partir, Dame. Vous n'êtes pas chez vous ici. » Torpess ne broncha pas lorsque Lucidà reporta son attention sur lui. Visiblement aux aguets malgré les apparences, il s'accrocha au bord de la table avec l'une de ses mains semblables à des serres racornies. « Le peuple n'a que faire de votre légitimité: il a faim de vie, soif de paix, et vous n'apportez ni l'une, ni l'autre avec vous, Comtesse Van Tarkil.
__ Vous avez attiré la colère de la Maison des Nobles sur Sunnyglade. Nous tout ce qu'on voulait, c'était rien d'autre que de quoi vivre, et on l'a même plus, surenchérit Athas.
__ Vous m'enjoignez donc à céder mes fonctions à ceux-là même qui nous affament ? » Lucidà feignit la stupéfaction. « Et pour où partirais-je sinon ? Rempart-du-Néant, Vandermar peut-être ?
__ La Croisade d'Argent a reconstitué dans les maleterres un ancien ordre de lordaeronnaises patriotes appelé le Convent Cramoisi. Une fois là-bas, vous pourriez poursuivre le combat qui anime véritablement votre cœur.
__ Avez-vous déjà entendu parler du Lordaeron de l'est, Votre Sainteté ? » Le vieil homme resta coi, ses yeux laiteux fixant Lucidà sans la voir.

« C'est une terre de désolation, putride et corrompue jusqu'aux souches des arbres et à l'air qu'on y respire. L'eau y croupit dans des mares nauséabondes, et le malheureux assoiffé qui se résignerait à la boire serait changé en mort-vivant au terme d'une lente et douloureuse agonie. Les cités y brûlent d'un feu magique qui ne s'éteint jamais, les bois y grouillent de ténèbres et la faune monstrueuse s'emploie à vous y perdre avant de vous dévorer encore vivant et gigotant.
__ Le tableau que vous en dressez rend la région merveilleusement attirante pour vos semblables. » Warder Marte revint à la charge, abattant ses deux mains face à Lucidà. « Pourquoi ne pas les rejoindre dès maintenant et débarrasser Sunnyglade de votre souillure ?
__ M-messire je vous en prie, de t-telles o-objurgations sont g-g-gravissimes...
__ Il est curieux de vous entendre blâmer le chevalier Marte pour la teneur outrageuse de son discours, Gramule. Je suis pourtant certaine d'avoir ouïe dire combien il vous plaît d'abonder dans son sens lorsque ceci arrange vos affaires. » Le ton anodin qu'avait employé Lucidà fit sursauter le pauvre homme, ses yeux roulant dans leurs orbites tels ceux d'un cheval enfiévré.

« V-votre Seigneurie f-fait sûrement e-e-erreur, par la Lu-Lumière j...
__ La Lumière et moi n'ignorons pas le genre de penchants lubriques auxquels vous vous adonnez. Mais pourquoi vous en voudrais-je, il est si laborieux pour les bonnes gens de gagner honnêtement leur pain, quand ce n'est pas au prix de leur vie. » Un sourire fielleux s'épanouit sur les lèvres vermeil de la magicienne. « Rafraîchissez-moi donc la mémoire, mon bon Gramule. Quel nom avez-vous donné déjà à votre établissement ? La Sorcière de Vandermar, je crois, me trompé-je ? » Warder Marte ricana au nez de la face violine du gros lard.

« La Lumière jugera chacun d'entre nous avec l'équité qu'il mérite, reprit le chapelain. Mais pour l'heure, c'est de Sunnyglade et de ses citoyens qu'il est question. Si vous ne concédez pas à vous retirer, ce n'est pas seulement quelques mécontents qui viendront quémander audience, mais la ville toute entière, et je ne puis être assuré de leurs intentions pacifiques. »

Lucidà joua quelques instants avec les reflets argentés de son gobelet, comme captivée par les irisations métalliques qu'il projetait en tout sens. « Nous aurons gain de cause, Comtesse. Tôt ou tard, le peuple -si ce n'est la Maison des Nobles elle-même- vous banniront de Sunnyglade, et vous n'aurez d'autre choix que de fuir. Partez avec votre honneur pendant qu'il en est encore temps. »

La jeune femme s'autorisa une pause soigneusement calculée avant de concéder à répondre. « Je suis Lucidà Vicciano, épouse de feu le Comte Esteban Vicciano, Comtesse de Sunnyglade, Dame à la Cour de Hurlevent et aussi membre de la Maison des Nobles. Vos vaines paroles sonnent comme une chanson creuse dont on aurait répété le refrain jusqu'à se le marteler dans le crâne et se convaincre de son exactitude. » Les mots claquaient tels un fouet dont on se servirait pour molester un impudent. « Si le peuple de Sunnyglade exige des explications, qu'il vienne, c'est d'avenir que je le nourrirai et de vérité que je l'abreuverai. »

Pendant un moment, l'impression générale fut que l'on avait abouti à une impasse. C'est là-dessus que Warder Marte souffleta sèchement son mantel avant de s'en défaire. « Toutes ces discutailleries me révulsent. Van Tarkil vous mijotera vos petits travers jusqu'à ce que vous en mouriez de débilité, si vous êtes déjà assez débiles pour l'écouter jusque-là. Le seul moyen de lui régler son sort est l'acier. » Il dégaina sa rapière.

Aussitôt, l'air ambiant sembla bouillonner avant de se condenser en une silhouette effilée qui se révéla auprès de Lucidà. C'était une kal'dorei de stature plutôt moyenne, affichant un teint hâve et deux marques semblables à des traînées sanglantes en travers de ses yeux luminescents. Elle portait une armure de métal terne serrée contre son corps et parsemée de gemmes abîmées par les coups et le temps. Deux pierres d'un rouge vif pulsaient plus particulièrement dans le creux de sa gorge et au niveau de son nombril, embrasant d'une lueur pourpre les tatouages de ses cuisses nues. Une lame runique dont la taille en disait long sur la force de sa détentrice était fixée entre métal et lanières dans son dos, scintillant sous l'effet de multiples enchantements. Il irradiait d'elle comme une sorte de nitescence langoureuse malgré sa condition indéniable de non-mort, capable de plonger le mâle ordinaire dans des accès de concupiscence n'ayant d'égal que sa frustration. Enchâssée sensuellement dans les entrelacs de mithril ceignant sa ceinture, elle se déplaça face au chevalier Marte et empoigna immédiatement son arme après s'être matérialisée.

Lucidà haussa un sourcil dubitatif. « Quelle inconvenance. Ne m'étais-je donc pas trompée sur votre compte à tous ?
__ Vous êtes faite, nécromancienne. On ne se souviendra de vous que par les chansons que l'on braillera sur la Bouffe-Charogne. » Ses imprécations eurent pour effet de lui faire croiser le fer avec la kal'dorei, animée d'une fureur aveuglante alors qu'elle n'était qu'indifférence un instant plus tôt.

« Cessez tout de suite vos crétineries Warder, arrêtez, arrêtez tout ! » Mais le prêtre eu beau s'époumoner, rien n'y fit, l'elfe et le chevalier jouaient désormais le ballet d'une mort fatidique. Gramule s'échappa sur ses pattes courtaudes, geignant combien Lucidà avait été bonne de les recevoir, et Athas le Gaillard vint aider Torpess à se remettre debout. « Comtesse, je vous en prie commandez à votre épée lige de baisser son arme ! »

La magicienne claqua des doigts, ce qui eut pour effet de faire apparaître sur la table un flacon de vin blanc à la robe dorée et aux senteurs de rose et de bergamote. Elle s'en servit précieusement sous couvert des tintements et raclements de l'acier contre l'acier avant d'en déguster nonchalamment les arômes fruités. « Le devrais-je ? Ce n'est pourtant là que simple justice, laquelle est amplement légitimée par mes droits évidents sur Sunnyglade.
__ Warder Marte n'est encore qu'un blanc-bec orgueilleux et désobligeant, mais ce n'est pas une raison pour le condamner, s'étrangla Torpess. »

L'insolent semblait effectivement perdre pieds, acculé à l'extrémité de la grande salle ; son adversaire fauchait l'air à l'aide de sa longue lame, amenuisant à chaque seconde l'espace qui les séparait.  

« Vous avez eu tout le loisir de me faire part de vos doléances. Écouterez-vous les miennes dorénavant ? »
Ceci n'était pas véritablement une question, mais le vieillard n'en hocha pas moins vigoureusement de la tête. « Tout ce qu'il plaira à Sa Seigneurie, pourvu qu'elle revienne sur Son jugement.
__ Je préfère cela. » Lucidà posa son gobelet, et l'elfe marqua instantanément une pause, sa lame pointée vers un Warder Marte désarmé et ruisselant de sueur. « Illithyia, laisse donc notre damoiseau jouer au dur et rejoins moi plutôt. » La kal'dorei s'exécuta, son visage à nouveau éteint ne traduisant qu'une volonté glaciale.

« Traînée traîtresse... elle sera notre perte, notre honte ! Je vous aurai prévenu ! » Et le chevalier de réunir sa rapière et ses chausses détrempées puis de claquer les portes à battant du prétoire avec grand fracas.

Athas le Gaillard et Tancrède Torpess échangèrent un coup d’œil. « Vous devez nous pardonner cette couillonnade, grogna le basané.
__ Le dois-je ? » La voix de Lucidà s'était singulièrement rafraîchie. « C'est vous qui avez fait venir ce meurtrier afin de soi disant vous escorter. »
Torpess voulut protester.  « Vous faites erreur Dame, nous...
__ C'est vous qui l'avez fait venir jusque sous mon toit. Je serais pleinement en droit de vous faire tailler en pièces par Illithyia.» La susnommée se balançait lentement de gauche à droite, indifférente aux événements alentours.

Athas ouvrit grand les gros yeux, sur le point de répliquer, mais Torpess le devança. « Nous sommes venus sous le signe du dialogue, Votre Seigneurie. Nous n'avons nullement l'intention d'enfreindre les lois de l'hospitalité, qu'importe nos opinions.
__ Je veux bien le croire. Sachez-moi gré d'avoir plus d'honneur que certains. » Lucidà croisa ses mains devant elle, toute trace d'amusement ayant déserté son visage. « Je sais ce qu'il se dit ou se fait à Sunnyglade. Cependant jamais aucun d'entre vous ne m'a laissé la moindre petite chance de prouver ma bonne foi. Qu'il y ait eu mauvaise administration, questionnements sur le bien-fondé de mes droits, je le concède. Pourtant le fait est qu'Esteban et moi avons été uni par les liens sacrés du mariage et bénis par un serviteur de la Sainte Lumière. Je vous épargnerai le détail des horreurs auxquelles j'ai assisté ce jour-là et le malaise dans lequel elles me mettent encore aujourd'hui, alors que je ferme les yeux avant de m'endormir et pense à mon pauvre père. C'est d'avenir dont je rêve désormais, pour moi comme pour cette cité -et je pense que c'est en Draenor que celui-ci réside. »

D'abord méfiants, la curiosité et le doute faisaient nettement leur place dans les yeux du forgeron et du chapelain.

« A quoi pensez-vous, Dame ? demanda Torpess.
__  Accordez-moi un an, et Sunnyglade ne manquera plus jamais de nourriture pour ses enfants, de bois pour ses maisons, de semences pour ses champs ni de quoi que ce soit d'autre. Accordez-moi une troupe d'hommes et de femmes désireux de garantir à leur famille un avenir meilleur, et je saurai les mener afin de revenir les bras chargés de ce qui sera un nouveau départ pour nous tous.
__ C'est ce que vous dites, objecta Athas. Comment on peut vous faire confiance ?
__ C'est de ma parole dont vous osez douter ? Dois-je vous rappeler qui a dénudé l'acier ? Cette mésentente doit finir. Je n'ai rien d'une guerrière mais je sais me battre pour mes convictions, et si c'est la guerre que vous souhaitez alors c'est la guerre que vous aurez ; Sunnyglade saignera, Hurlevent répliquera, et ce n'est que mort et désolation que vous aurez obtenu.
__ La guerre, aucun d'entre nous n'en veut, reconnut Torpess. Sunnyglade a déjà suffisamment souffert durant la première qui nous opposa à la Horde Noire. »
Athas semblait perdu, le regard dans le vide. « Au bout d'un an vous dites...
__ … si je n'ai pas redressé la situation, c'est spontanément que je me démettrai de mes droits et mon titre de Comtesse de Sunnyglade, leur promit Lucidà.
__ C'est une proposition plus qu'honnête. » Le vieux chapelain relâcha sa poigne sur le forgeron, apaisé. « Je vous demanderai cependant de ne pas engager des représailles envers le chevalier Marte. Et il ne doit pas être question de trahison ni de rébellion, vous devez nous le jurer aussi.
__ Avec joie, dit Lucidà. Je ne recherche que des amis, je n'ai que faire d'entretenir l'inimitié. Warder Marte compris. »

C'est là-dessus que Tancrède Torpess et Athas le Gaillard saluèrent sobrement Lucidà et la quittèrent, déclinant poliment le gîte et le couvert qu'elle leur proposait.

« Que se passera-t-il dans un an ? » La kal'dorei n'avait pas cessé depuis tout ce temps de décrire le mouvement d'un pendule imaginaire.

Lucidà porta sa main à son collier dont elle effleura les émeraudes. « Torpess est vieux, il devrait mourir d'ici-là. Rambert Gramule est parfois obligé de se rendre en personne dans les Marches de l'Ouest et tout le monde sait, lui plus que d'autre, combien les routes peuvent être dangereuses. Trop pingre pour se louer les services de mercenaires qualifiés, il tombera un jour sur des hors-la-loi qui le feront braiser au dessus d'un feu de joie, heureux de faire un vrai repas. Quant à Athas, je doute fort qu'il ait suivi la moitié de ce qu'il s'est dit ; pourvu qu'ils aient une forge et lui et sa marmaille se fichent bien du reste.
__ Et qu'en sera-t-il du chevalier Marte ? »

La lueur dansante des appliques couvait dans les prunelles sombres de Lucidà. « Warder Marte continuera de me traiter avec dédain et mépris, vomissant ses mensonges à mon encontre à tout ceux qu'il rencontrera et vouant sa lame à chacune des causes ayant pour vœu de m'abattre. Aussi longtemps que je prétendrai à la succession de Sunnyglade, je n'aurai pas d'ennemi plus entêté que lui. »

Ce fut alors qu'Illithyia se figea, cessant d'opérer ses sempiternels mouvements de balancier. « Quelle sera la nature de sa récompense pour ce genre de services? »

L'ombre d'un rictus vint poindre sur les fines lèvres pourpres de la jeune femme, bientôt mu en un gloussement obscène. « De l'or, des jouvencelles et des massacres bien sûr. Tu apprendras très vite que les hommes n'ont en vérité que des goûts simples, Illithyia. Et Warder Marte affectionne trois de ces choses par dessus tout: l'or, les jouvencelles et les massacres. »

Caractère Lucidà est une femme aux multiples facettes, toutes régies finalement par ses relations amoureuses. Profondément affectée par la disparition d'Albérich Loire, elle s'est réfugiée derrière un masque d'aigreur et de cynisme, renouant avec ses travers d'autrefois. Pragmatisme est son maître mot, lequel dicte sa ligne de conduite dans son combat pour Sunnyglade -ou bien ses propres intérêts ?- et contre les Hordes. Sa haine envers celles-ci, et plus encore celle de Vol'Jin, est sans bornes et elle usera de tous les stratagèmes en adéquation avec ses principes, et non ceux de l'Alliance, afin de les abattre et les condamner à l'extinction. Ses réflexions sur le sujet lui ont fait conclure que les peuples les composant doivent être exterminés au nom d'une paix durable, mâles, femelles et nouveaux-nés compris afin de s'assurer de la disparition de ces races. Usant tour à tour d'ironie et de scepticisme ponctués parfois d'exaspération, elle n'est pas, de prime abord, un partenaire très plaisant. Elle est toutefois libérée sur de nombreux sujets de discussion peu communs pour une femme de son rang.

Informations PVEClasse : Mage

Spécialisation : Arcane de préférence mais je ferai toujours l'effort de jouer la spé la plus opé du moment ( même frost :( )

Question de sélection Milice Epsilon


Informations IRLVotre age : 21 ans

Vous êtes joueur de Wow depuis :  Depuis le patch du Temple Noir

Avez vous d'autres personnages ? : Oui

Vos autres guildes / anciennes ou actuelles : Arcanum Sanctus

Le cas échéant, pourquoi l'avoir quitté ? :  J'ai souhaité me décharger de toutes mes responsabilités qui me pourrissaient littéralement l'existence. Arcanum Sanctus était devenue une guilde à dramas dans laquelle je ne me sentais plus soutenu, voir mis au pied du mur, chose que j'ai trouvé injuste car j'estime avoir fait au mieux pendant ces deux années. L'ig impactant sur mon irl -j'avais trop pris à cœur, et à tort, les problèmes sur wow- je me suis séparé de ma guilde et je m'en suis retourné vers les fondamentaux, à savoir m'amuser.  

Comment avez-vous entendu parler de Brumes ? : J'entends parler de Brumes depuis que je suis sur le serveur, soit par l'intermédiaire de rolistes, soit sur le /2, soit encore sur les forums ou via audio avec d'autres personnes.


Informations EN JEUVos horaires approximatifs de connexion : Le soir en semaine, parfois le jeudi après-midi, surtout le week-end. Je ne suis jamais là pendant les vacances scolaires (sauf celles de février et en été) que je passe chez mes parents.

Vous êtes plutôt RP seulement/PVE/PVP : J'aime beaucoup le rp mais je n'envisage pas le jeu sans activités gameplay, notamment le pve. Je souhaiterais d'ailleurs m'essayer aux niveaux de difficulté les plus ardus pour cette extension.

Votre expérience en RP (guilde, solo, depuis...) : J'ai d'abord pratiqué le rp sur CdO avec une elfe de la nuit druidesse... de la Croisade Écarlate x) J'avais joué à W3 mais je n'avais peut-être pas assez de recul pour m'ancrer dans l'univers. Je m'y suis réessayé plus tard avec Lucidà première version toujours sur CdO, que j'ai migré sur le Culte au début de MoP afin de rejoindre Les Lames de Lothar. J'ai ensuite fondé Arcanum Sanctus avec Atomiton et Vulpes, j'en suis devenu le gm unique et vous connaissez la suite.

Vos envies et attentes chez nous : Je souhaite plus que faire du rp, du pve ou du pvp rejoindre des personnes avec lesquelles m'amuser et passer du bon temps. Je refuse de revivre les moments d'angoisse (le mot est certes fort mais malheureusement exact, j'admets avoir trop mal vécu les choses quand j'aurais pu relativiser) qui ont ponctué mon expérience de jeu depuis Septembre jusqu'aux vacances de la Toussaint, période pendant laquelle je me connectais avec la boule au ventre en me demandant "quel sera le prochain drama".



Dernière édition par Lucidà Van Tarkil le Ven 19 Déc - 2:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naethelas
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 23
Localisation : Dans le vent

Fiche Roleplay
Grade: Murmebrume
Compétences: Acclimatation Naturelle
Rêve: Vivre en paix.

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 0:04

Bonjour, bonsoir!

Concrètement, je n'ai pas grand chose à dire de plus que mes compères d'en dessous, la fiche est plus que satisfaisante, très complète et très bien remplie. J'aime beaucoup le côté un peu "manipulatrice" du personnage qui n'hésite pas à employer des moyens détournés pour arriver à ses fins (comme tu l'as dit on sent l'inspiration Littlefinger et Cersei Lannister ). De plus, même si le côté Haine envers le Horde peut aboutir à des tensions entre les personnages en RP (puisqu'il me semble que très peu de personnages d'Epsilon partagent ce sentiment), je trouve l'idée intéressante et plus que justifiée et justifiable en RP.

Cependant, malgré tous ces points positifs, il demeure un point négatif qui est, je l'admets, purement personnel. Je vais être honnête en disant que je n'ai pas lu toute l'histoire (et j'en suis désolé, je suis persuadé, au vu des remarques que j'ai pu voir, que c'est de très bonne qualité). Je conserve mon TL,DR d'avant EDIT. J'ai trouvé ton style d'écriture assez lourd et peu agréable à lire; des passages de description à rallonge et avec un vocabulaire trop riche. Mais je le répète, c'est un point de vue entièrement personnel et n'entache en aucun cas mon avis sur ta candidature.

J'approuve donc grandement ton admission dans la guilde :)


Dernière édition par Daerdir le Ven 19 Déc - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unthoïz Pourpreglace
Ombre modo
Ombre modo
avatar

Messages : 1076
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 26
Localisation : Agneau Assassiné

Fiche Roleplay
Grade: Formebrume
Compétences: Combat à monture & Ultime attaque
Rêve: Une chope toujours pleine.

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 1:02

Hello !

On peut dire que ça valait le coup d'attendre, c'est très bon. Tu as respecté toutes les p'tites règles qu'on demande d'appliquer pour remplir la fiche, et tu as une sacrée belle plume. Je salue effectivement le choix de passage de l'histoire, qui permet à la fois d'en apprendre sur le personnage dans sa globalité pour ceux qui ne connaissent pas, et de poser les fondements de son état d'esprit actuel (un côté Cersei Lannister? ).

Tu mets aussi habilement en scène le personnage d'Ilithyia, ce qui nous aide à cerner plus concrètement le lien entre les deux et le "jumelage" de vos candidatures.

Je vais quand même revenir sur quelque chose dont on avait déjà discuté sur Ts, à savoir son rapport avec la Horde. Epsilon étant une armée privée regroupant toutes sortes d'aventuriers/mercenaires/marginaux ou autres personnalités en tous genres, il n'y a pas de ligne politique particulière et chacun est libre de son opinion (ce qui promet des débats animés au coin du feu). Cela dit il est exigé que les sensibilités de chacun en cette matière ne viennent pas faire obstacle au bon déroulement des activités de l'ordre qui, malgré son lien avec le Royaume de Hurlevent, reste une organisation indépendante qui a déjà par le passé été allié à des représentants de peuples appartenant à la Horde.
Epsilon est notamment en lien étroit avec l'Académie Zak'Jin, dont les rangs respectent une sorte de parité entre membres de l'Alliance et de la Horde.

En d'autres termes, les membres d'Epsilon ont actuellement consigne de ne pas rompre le pacte de non-agression, et malgré ses réticences, Lucidà devra monter patte blanche sur ce point là et s'engager à respecter cette ligne. (Ici, elle place sa haine de la Horde et son désir de l'éradiquer comme son principal trait de caractère, ce qui fera à coup sûr sourciller les recruteurs.)


Très belle fiche en tout cas, j'espère pour ma part que tu sauras trouver ce que tu cherches parmi nous ! Je ne me fais pas de soucis quant à la "maturité" qui faisait visiblement défaut dans ton ancienne guilde, ici je pense pouvoir dire qu'on a globalement la tête sur les épaules et pas (trop) de temps à perdre en vains dramas ^^.

+1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourin Cristalune
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 16
Localisation : Bosquet du Gardien vert (Les Paluns)

Fiche Roleplay
Grade: Tissebrume
Compétences: Arcaniste
Rêve:

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 10:18

Voici mon avis sur cette candid': "Waow"... Sans plus.

Tout est parfaitement bien rempli, et je me suis surpris à lire toute l'Histoire à voix haute, tentant de respecter au mieux les indications de la narrations quant à l'intonation des personnages de ce mini-chef d'oeuvre.

L'Histoire est bien écrite, et elle valait vraiment le coup d'attendre, et encore, vu ce que tu nous a pondu, attendre encore plus ne m'aurait pas gêné!

Cependant, comme d'après moi, il y a toujours un point négatif quelque part; je n'ai pas réussi à saisir pourquoi Lucidà venait voir Epsilon.

Ce que je veux dire, c'est que j'aurais vu Lucidà employer Epsilon pour rajouter de la main-d'oeuvre a son "projet" (qui aura réellement lieu? x) ) de ravitaillement sur un an de Sunnyglade, mais pas rejoindre Epsilon. Je me demande quand même ce qu'une Comtesse avec ses propres terres viendrait faire avec le Vulgum Pecus que représente les Mercenaires d'Epsilon qui pour la plupart ne représentent pas une caste particulière. Cela pourrait créer un fossé et peut-être une détachement de Lucidà envers Epsilon. Notre chère Comtesse semble avoir une Histoire, un Caractère et un RP "fait pour" gouverner, c'est donc pour cela que je me pose la question de ce que Lucidà pourrait bien faire dans Epsilon, considérée comme égal avec les autres membres qui, socialement, seraient beaucoup moins importants.

Cependant, ce personnage fait pour gouverner ne devrait pas attendre pour satisfaire son essence de Dominatrice, car il ne fait nul doute pour personne ici, que tu (je parle bien du joueur) montera rapidement les échelons chez Epsilon vu toutes les qualités que tu possèdes et surtout ta plume. Je te le dit honnêtement, tu as un talent pour l'écriture, peut-être même un "don"? As-tu déjà pensé à écrire en parallèle quelques oeuvres?

Bref, même si les motivations de Lucidà restent flous, mettre un avis neutre me déchirerait le coeur, même s'il ne serait pas définitif. Donc, je mets un joli Pluzain à cette candidature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidà Van Tarkil
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 12:22

Bonjour

Je vais commencer par répondre à Unthoïz puis Ourin.

Unthoïz a écrit:
On peut dire que ça valait le coup d'attendre, c'est très bon. Tu as respecté toutes les p'tites règles qu'on demande d'appliquer pour remplir la fiche, et tu as une sacrée belle plume. Je salue effectivement le choix de passage de l'histoire, qui permet à la fois d'en apprendre sur le personnage dans sa globalité pour ceux qui ne connaissent pas, et de poser les fondements de son état d'esprit actuel (un côté Cersei Lannister? ).

Je te remercie pour le compliment, je dois avouer cependant ne pas avoir été exempt d'influences pour écrire ce texte et, c'est exact, Cersei mais aussi Littlefinger ont été mes sources d'inspiration favorites. x) Lucidà est un mélange improbable entre beaucoup de personnages, allant de Regina dans Once upon a time à l'Impératrice Zoé (romancée dans le livre Byzance par Michael Ennis, que je n'ai jamais terminé mais qui a su me faire apprécier les lectures plus matures) en passant donc par Cersei et un soupçon de Petyr Baelish. Tout comme Illithyia a pu l'écrire dans sa candidature, je ne considère pas comme blâmable le fait de s'inspirer pourvu que l'on sache s'approprier ensuite les thématiques.

Unthoïz a écrit:
En d'autres termes, les membres d'Epsilon ont actuellement consigne de ne pas rompre le pacte de non-agression, et malgré ses réticences, Lucidà devra monter patte blanche sur ce point là et s'engager à respecter cette ligne. (Ici, elle place sa haine de la Horde et son désir de l'éradiquer comme son principal trait de caractère, ce qui fera à coup sûr sourciller les recruteurs.)

Lucidà a déjà eu l'occasion de parler avec Jack quant aux mesures qu'il faudrait adopter envers la Horde lorsqu'elle était dirigeante d'Arcanum Sanctus, et ils sont effectivement tombés en désaccord là-dessus. Elle sait donc qu'il lui faudra faire preuve de finesse et prendre garde à toujours coïncider avec les intérêts d'Epsilon -du moins, en apparence.

Ourin a écrit:
Ce que je veux dire, c'est que j'aurais vu Lucidà employer Epsilon pour rajouter de la main-d'oeuvre a son "projet" (qui aura réellement lieu? x) ) de ravitaillement sur un an de Sunnyglade, mais pas rejoindre Epsilon. Je me demande quand même ce qu'une Comtesse avec ses propres terres viendrait faire avec le Vulgum Pecus que représente les Mercenaires d'Epsilon qui pour la plupart ne représentent pas une caste particulière. Cela pourrait créer un fossé et peut-être une détachement de Lucidà envers Epsilon.

Il est vrai que Lucidà aurait pu embaucher Epsilon afin de s'affranchir de la besogne mais ç'aurait été contraire à l'image de femme batailleuse qu'elle souhaite insuffler chez ses sujets. S'afficher sur le terrain lui permet de redorer son blason, trop terni par ses déboires passés et ses démêlées avec la Maison des Nobles. En rejoignant Epsilon elle semble déroger à ses propres desseins alors qu'elle ne recherche en définitive qu'une couverte qui saura embrouiller ses ennemis ; ne sachant pas avec certitudes ni ce qu'elle fait, ni ce qu'elle veut, ou pour qui ou quoi elle se bat, ils sont ainsi incapables de prévoir le coup d'après. Diriger Arcanum Sanctus l'enchaînait aux bons vouloirs de Hurlevent mais désormais elle va pouvoir déroger à la bien-pensance mièvre des Wrynn et enfin porter le combat contre les Hordes à sa façon -car cet avant-poste en Draenor pour le compte de Sunnyglade est peut-être plus que ce que Lucidà veut bien l'avouer.  

Ourin a écrit:
Notre chère Comtesse semble avoir une Histoire, un Caractère et un RP "fait pour" gouverner, c'est donc pour cela que je me pose la question de ce que Lucidà pourrait bien faire dans Epsilon, considérée comme égal avec les autres membres qui, socialement, seraient beaucoup moins importants.


Si Lucidà a pu apprendre une chose durant les deux années ou elle a dirigé Arcanum Sanctus, c'est que toutes les épées et tous les sortilèges ont chacun leur propre valeur lorsqu'unies à travers un but commun. Elle considérera les autres avec le respect qu'ils méritent sans pour autant verser dans la sympathie et la franche camaraderie, nonobstant toute évolution potentielle du personnage.

Ourin a écrit:
Je te le dit honnêtement, tu as un talent pour l'écriture, peut-être même un "don"? As-tu déjà pensé à écrire en parallèle quelques oeuvres?

Ça me fait très plaisir mais encore une fois je dois admettre qu'il m'a fallu du temps afin d'écrire ces 6-7 pages, ne serait-ce que pour chercher mes mots ou des expressions joliment tournées. Mes phrases seront certainement moins recherchées en rp et vous remarquerez d'ailleurs que j'affectionne particulièrement des emote récurrentes. x)

Ps: Et pour finir, le projet de colonie en Draenor est quelque chose à part que je continuerai sûrement par écrit même si je serais très heureux de le partager avec ceux qui le veulent bien en rp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrhio
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 23
Localisation : ΘΞþξ - Mars

Fiche Roleplay
Grade: Marchebrume
Compétences: Myrhio
Rêve: Myrhio

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 13:07

Salutation Lucidà et merci d'avoir postulé chez nous.

Après lecture approfondie de ta candidature, voici ce que j'en pense :

Pour faire simple, c'est complet, c'est travaillé et c'est intéressé ce qui fait grand plaisir à étudier et à apprendre de ton personnage.

Pour le texte RP, je vais être honnête en disant que je ne suis pas très adepte de ton style d'écriture que je trouve salivant d'encre mal soignée ... mais cela ne concerne que moi bien sur et je n'en tiens pas compte à l'ensemble de l'implication et du travail que tu a porté à ta rédaction.
Très peu de fautes pour la longueur, belle endurance.
Correctif:
 

Sinon quelques incompréhensions de ma part à certains passages du récit :
Incompréhension:
 

Dernier point qui m'interroge sur ce récit d'un passage important de la vie de ton personnage, c'est qu'à bonne compréhension, Lucidà à pour ambition de partir en Draenor pour la durée d'un an ? Mais je croyais qu'il était de coordination générale que le passage en Draenor était une voix de non-retour ... et quand bien même dans la possibilité que ton personnage y soit parvenu avant que la porte ne soit détruite ce qui n'est pas précisé dans ton récit.

Pour les autres points, notamment au sujet de notre implications et nos moyens de faire face à la Horde, j'ai vu que d'autres les avaient déjà soulevés. Je pense également au fait que nous avons un membre de la guilde étant d'une race liée à la Horde ... j'envisage bien sur une possible confrontation IG RP qui n'en découlera que d'un accord préalable pour éviter tout désagréments envers les rollistes, je compte sur votre bon esprit pour ça.

Voila, c'est tout ce que j'ai à dire, très beau travail, très bon récit. (dans le fond à ma préférence bien sur ;p) C'est avec plaisir que j'approuve cette candidature de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidà Van Tarkil
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 15:55

Le style est intentionnellement obscène à certains moments ; je me suis essayé à autre chose avec ce texte et ça m'a amusé de me libérer sur des sujets salaces, je comprends que ça puisse ne pas plaire par contre. Concernant les fautes c'est vrai que certaines ont pu m'échapper, je vais les corriger juste après, et pour le sens de la première phrase j'entendais par là qu'il a la figure boudinée. "Les Marches de l'Ouest" est une erreur, c'est bien la Marche de l'Ouest.

Les évènements de mon récit ont lieu quelques semaines après le sacrifice de héros ayant traversé la porte des ténèbres, sa destruction et l'établissement des premiers fiefs en Draenor. Lucidà a entendu dire qu'il est possible de transiter à travers le temps et l'espace au moyen de portails, ils sont cependant très couteux en terme d'énergie et le Kirin Tor en use avec parcimonie. Elle en a profité avec ceux qui ont bien voulu la suivre alors que Hurlevent envoyait une vague de travailleurs vers Ombrelune. Elle suppose que si le voyage est possible dans un sens, il le sera dans un autre, même si elle n'ignore pas les dangers et les mauvaises surprises que de tels portails peuvent engendrer (je ne sais pas si vous considérez les portails pour l'instant, dans mon cas j'ai pensé qu'ils sont rares et autorisés seulement lorsqu'une masse importante de soldats/ouvriers est prête à partir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhawen
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 47
Localisation : SDF pour l'instant

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences:
Rêve:

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 16:55

Je vais donner mon avis de petit nouveau :)

Personellement, j'ai beaucoup aimé ton style d'écriture. Car au delà des tournures ampoulées et du vocabulaire soigné, il y a aussi beaucoup de musicalité et un choix de mots qui vraiment ont fait frétiller mes oreilles. Etant un gros gros gros lecteur, prends ça comme un compliment.

La caractère de Lucidà y est bien croqué. Et même si RPment parlant nous Arkhawen risque de rejeter Lucidà, la confrontation me fait saliver d'avance.

Pour ma part, je te colle un gros pluzin de jeune recrue.

Au plaisir de te croiser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calian Riverwind
Lumière modo
Lumière modo
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 25

Fiche Roleplay
Grade: Murmebrume
Compétences: Gardien des âmes
Rêve: S'accomplir

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 17:17

Bonjour !

Enfin ton attendue candidature. J'ai beaucoup aimé l'ambiance et j'ai toujours aimé les femmes fortes dont Lucida rassemble quelques qualités (J'ai bien aimé les références énoncées dans tes réponses). Après mes collègues ont déjà tout dit, je suis ravi de te voir enfin ici ! (Mais ça me donne envie de ramener Reira ce qui est mal)
J'attends de voir comment se passera l'intégration de la Dame en RP pour le coup, et j'ai hâte de voir tout cela par moi-même. Candidature très réussie et d'une grande qualité.

Bref, +1

PS : Regina is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucidà Van Tarkil
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 18:29

Je suis content que ça vous plaise Je m'en vais demain matin en vacances mais ça ne me dérange pas du tout d'attendre la rentrée si vous voulez, en tout cas n'hésitez pas à me dire si je dois corriger quelque chose afin d'être en adéquation avec votre timeline et ce que vous considérez ou non.

Calian Riverwind a écrit:
(Mais ça me donne envie de ramener Reira ce qui est mal)

Mais pourquoi, on aurait été le trio de choc avec Flora crylot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora Riverwind
Lumière modo
Lumière modo
avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26
Localisation : Hurlevent

Fiche Roleplay
Grade: Tissebrume
Compétences:
Rêve: Tant que mes enfants seront saufs, c'est tout ce qui compte.

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 20:40

Et bien, Lucida est toujours en Azeroth du coup ? Parce que jouer ce trio ne me dérange pas, bien que c'est temps-ci, ça va être hardcore !

Bonsoir, comme tu le sais déjà je m'appelle Flora, déesse du monde, conseil en mode, mage des plus sensationnelle, beauté légendaire et femme glacée des cités nouvelles !

Bon, j’admets avoir lu les 3/4 seulement, je continuerai à mon retour. Toutefois c'est bien plus que suffisant, et donc ! je t'offre mon +1 sachant que pratiquement tout à déjà été dit.

Voila, tout est dit, je peux partir et vous priver de ma beauté.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Ombre modo
Ombre modo
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 25

Fiche Roleplay
Grade: Marchebrume
Compétences:
Rêve: Changer le Monde

MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   Ven 19 Déc - 22:09

Salutation !


Je pense que nous n'allons pas passez par quatre chemins. Tu es admis Luchida, un plaisir de t'accueillir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucidà Van Tarkil, une mage à la haine froide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brumes :: Lieux de rencontres :: Recrutement-
Sauter vers: