AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un noeud coulant dans l'air glacé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andaryel
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 27/05/2015
Age : 41
Localisation : sud de la France

Fiche Roleplay
Grade: Parangon
Compétences:
Rêve: Voir redécoller l'Exodar, mais sans poursuivants à sa poupe.

MessageSujet: Un noeud coulant dans l'air glacé   Dim 16 Aoû - 1:32

Collègues présents : Aelanya, Andaryel, Arvian Fier-Rôdeur, Aurlan Devidicus, Edelfinra, Hellfir Griffes-Sombres, Louisa Wheeler, Rinda.

Chef d'escouade
: officier Aurlan Devidicus.

Date : 15/08/15

Un appel sur orbe a demandé un ralliement urgent à la tour Morteveille en fin d'après-midi. Arrivée la première sur place au rez-de-chaussée, je vis un homme affable et richement vêtu, se présentant sous le nom de Monsieur Calian Riverwind.

Il fut accueilli par l'officier Devidicus, arrivé entre-temps.

La demande de Monsieur Riverwind était simple : enquêter dans les ruines d'Altérac, près des montagnes de
Hautebrande. Notre commanditaire travaillait au cours de la nuit, seul au chateau de Hurlevent. Il entendit alors
une conversation éloignée dans les couloirs de l'édifice. En l'écoutant, il apprit qu'un rendez-vous secret était
prévu dans les ruines d'Altérac, et que cette rencontre concernait l'Oméga.

Seuls indices audibles : une rencontre à minuit, dans un souterrain, depuis un lieu signalé par une torche allumée et plantée à l'extérieur.

Les collègues disponibles arrivèrent progressivement. Il fut décidé d'explorer la région d'Alterac par les airs, à dos de griffon, une torche étant visible de loin de nuit.

Le commandant Jack émit alors un message général sur nos orbes : Monsieur Riverwind serait tenté de partir en Norfendre, ce qui n'était pas du tout souhaitable. L'officier Devidicus lui répondit que rien dans l'attitude de notre commanditaire indiquait une volonté de quitter les Royaumes de l'Est, et qu'il n'y avait pas lieu de s'inquéter car il serait gardé à la tour de Morteveille.

Après un long trajet sans encombre, si ce n'est la fatigue de mon vieux griffon Bibouchon et les récriminations de la passagère Edelfinra, les flancs argentés du territoire des Réprouvés apparurent sous nos ailes. L'exploration aérienne prit un long moment, car plusieurs entrées de cavernes de la Horde à flanc d'adret comportaient des éclairages, torches ou braseros.

La meilleure piste était une redoute abandonnée, entre les étages alpins et nivals de la montagne. La bise mordante coupait à travers nos capes, et les murs mêmes de l'édifice en ruine n'offraient aucune protection contre le froid.

Fait notable : Notre officier tenta de joindre Calian Riverwind par orbe et n'obtint qu'une réponse ignorante d'un garde de Morteveille.

L'intérieur du fortin, dévasté, ne comportait rien de notable. Seule concordance avec les informations de Monsieur Riverwind : une grille de fer sur charnière, donnant sur une cave par le biais d'un étroit escalier.

Cette cave, obscure, fut illuminée par de la magie. Il apparut des caisses, tonneaux et un petit coffre au centre de la pièce. Des raclements audibles nous interrompirent dans nos recherches. Je collais l'oreille contre une caisse quand une main décharnée traversa le bois pourri et tenta de me saisir à la gorge.

C'était le signal d'attaque pour une dizaine de goules enfermées dans les conteneurs ! Les collègues mages et chevaliers de la Mort abattirent cette fragile vermine à grands coups de sortilèges glacés ou d'invocations sacrées.

Autre événement fâcheux : la grille de fer s'était refermée derrière nous, son centre illuminé par une rune.

Trois actions prirent place :
- la fouille des caisses et tonneaux restants : que du grain pourri, des clous rouillés, des morceaux de cadavres. Le coffre au centre de la pièce était vide ;
- l'étude d'une grille de tout à l'égout au centre de la pièce : solidement ancrée et donnant sur un trou obscur d'une profondeur indéterminée ;
- l'ouverture de la porte. Tout simplement descellée, elle nous livra passage vers la liberté.

L'exploration de l'étage de la forteresse ne nous apprit que peu de choses. Quelques papiers épars sur une table, quasi-illisibles, que j'ai emportés.

Pendant que les collègues harnachaient les griffons, je pris le temps de mieux examiner les traces de pas sur le sol couvert de poussière givrée. Un humain portant des chaussures à semelles plates était passé durant la journée, certainement le matin. Les traces présentaient un trajet direct de l'entrée de la redoute vers la cave. Comme si la personne réalisait rapidement un plan déjà prémédité, avec les goules déjà en place dans les tonneaux.

Un piège runique activé le matin même, donc. A mettre en lien avec ce conciliabule entendu au donjon de Hurlevent la veille vers minuit.

Dehors, les collègues avaient harnaché les griffons maussades, aux plumes ébouriffées par la bise. Ce même vent qui a du effacer d'éventuelles traces de pas dans la neige...

J'apprends par l'orbe que Calian Riverwind semble avoir quitté Morteveille au nez et à la barbe des gardes. Le plus sensible à la magie d'entre eux perçoit un relent arcanique, éventuel signe d'une fuite par téléportation.

Dans cette affaire, tout porterait à croire que cette mission à propos d'Omega, à sept heures de vol de notre caserne, était un leurre destinée à disperser les troupes d'Epsilon, permettant à Monsieur Riverwind de nous semer compagnie. Mais il semblait libre de ses mouvements vis-à-vis d'Epsilon, pourquoi n'est-il pas parti directement ?

Le commandant Jack, avec sa mise en garde survenue fort à propos, semble en savoir plus que nous. S'il veut bien éclairer nos esprits...

Le voyage du retour n'appelle aucun commentaire, si ce n'est que Bibouchon volait tellement bas d'épuisement que mes sabots touchaient parfois la cime des arbres.

Les papiers ramenés de la forteresse désertée sont déposés sur la table d'état-major au dernier étage de la tour, à la disposition des meilleurs lettrés.




Ce qui suit est écrit tout en bas, en plus petit.

Pour les collègues, suites prévisibles :
- le courroux du commandant Jack, éviter l'auberge du Cochon Siffleur pendant quelques jours ;
- une enquête auprès des mages et des aides-soigneurs de griffon du château de Hurlevent, prévoir des pièces d'or pour "faciliter le relationnel" ;
- un voyage en Norfendre, prévoir des vêtements chauds, des flasques d'alcool fort,  et se faire prêter des montures vigoureuses.


Dernière édition par Andaryel le Dim 16 Aoû - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calian Riverwind
Lumière modo
Lumière modo
avatar

Messages : 1859
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 25

Fiche Roleplay
Grade: Murmebrume
Compétences: Gardien des âmes
Rêve: S'accomplir

MessageSujet: Re: Un noeud coulant dans l'air glacé   Dim 16 Aoû - 9:53

Le lendemain :

Suite aux suspicions de ce qu'il s'est passé pendant la soirée, la tour a été fouillée au matin. Fait étrange, mais pas si étonnant : Des dossiers sont manquants. Après inventaire effectué, il s'agirait de dossiers de missions, ainsi que des dossiers de membres concernant Andaryel, Myra, Neila, Willysien et Folund.
Autre événement étrange survenu dans la journée : un soldat d'Epsilon, Baptiste de Vallois, s'est réveillé en plein milieu du Bois de la Pénombre, sans souvenir de ce qu'il s'était passé la veille. Il a regagné Morteveille après avoir transmis ces détails aux responsables sur place.

Témoignage de Baptiste :
"J'étais à mon poste, comme tous les jours, à l'extérieur de Morteveille. Je surveille les montures et la rivière, pour surveiller les allées et venues. Tout se passait comme à l'habitude, puis j'ai vu un groupe partir de la tour à dos de griffons. Je suis resté sur mes gardes, l'orbe semblait plutôt agitée. A un moment, je me suis senti très mal, j'avais la tête qui tournait, et une grosse migraine a commencé à venir. La dernière chose que j'ai vu, c'était une sorte de silhouette noire encapuchonnée qui me regardait depuis l'autre côté de la rivière... Et puis je me suis réveillé au Bois de la Pénombre le lendemain. Si vous voulez mon avis, y'a qu'une personne pour faire ça, c'est Talim Sorel ! Je l'ai déjà vue faire ce genre de choses..."

_________________
@CalianRiverwind
As goes Light, so goes Darkness

Avatar : dragonbier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calian Riverwind
Lumière modo
Lumière modo
avatar

Messages : 1859
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 25

Fiche Roleplay
Grade: Murmebrume
Compétences: Gardien des âmes
Rêve: S'accomplir

MessageSujet: Re: Un noeud coulant dans l'air glacé   Dim 16 Aoû - 22:15

Dans la soirée :

Calian est intervenu sur l'Orbe. Il a déclaré se trouver en Norfendre, comme ce qu'il avait déclaré à Jack plus tôt. Jack le mit alors au courant de la situation, et du "double" qui était donc apparu, le prévenant qu'il était surement en danger.
Peu de pistes (ou trop de pistes ?) pour ce "double" pour le moment. En tout cas, cela semble viser Epsilon, et affiliés.

_________________
@CalianRiverwind
As goes Light, so goes Darkness

Avatar : dragonbier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un noeud coulant dans l'air glacé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un noeud coulant dans l'air glacé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brumes :: L'Eternel-
Sauter vers: