AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Périple du damné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Périple du damné   Mar 23 Aoû - 22:11

Mon regard las se porte sur la troupe réunie dans cet abri de fortune. Un silence religieux règne, parfois entrecoupé de murmures ou de sanglots étouffés. Où que je regarde : blessures, affection, incrédulité... L'armure est lourde à mon corps ; Je n'ai pas eu le loisir de la retirer.  Qu'importe. Je ne dois pas le montrer. Ils sont tous éprouvés. Ils ont besoin de personnes stables à qui se raccrocher dans ce monde où la guerre vient de nouveau de frapper durement. Ils ont peur. Certains ont tout perdu. Je baisse les yeux sur l'officier ligoté, endormi contre mon plastron. Comment lui redonner confiance ?  Le désespoir. Cet invisible et terrible monstre, si puissant qu'il peut ôter la vie. Nombre de fois j'avais moi-même failli y succomber. Pour que tout s'arrête. Mais je n'ai pu me résoudre à abandonner. Comment lui montrer que la flamme qui anime nos cœurs est toujours présente et qu'il a simplement oublié comment la voir ? Pour le moment, je le laisse aux brumes anesthésiantes du sommeil. C'est ce qu'il y a de mieux.

A ma gauche, Zayn, cerné, aussi éprouvé que les autres. Ils ne le voient pas. Il ne le montre pas. Mais je le sais. Il n'a d'autre choix que de paraitre fort. Pour eux, pour lui, je me dois de l'épauler. C'est en ayant foi en l'espoir et en nos meneurs que nous survivrons. Les petits moments de joie qui ponctueront ce sombre avenir qui s'ouvre devant nous sont maintenant nos ancres dans cette vie. Nombre tomberont. Chacun perdra connaissances, amis, parents. Mais l'Alliance se relèvera au prix du sang.

"Qu'importe les coups, plus fort sera mon bras."

Des ruines émergeront de nouvelles pierres, polies, façonnées, travaillées par nos réflexions, nos combats, nos sacrifices. De la destruction nait la création. Rien ne disparaît jamais. Tout change. Nous changeons.

Lumière, protège nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Mar 23 Aoû - 22:12

Levé avant les autres -quatre ou cinq heures probablement-, l'habitude. Il fait encore nuit et seul le guetteur est éveillé. Cerné, il me jette un regard suspicieux en se redressant à moitié, puis se détend. Je profite du calme de la matinée pour aller voir Uriel. Mon vieux compagnon, vestige d'un passé qui m'échappe encore, est aussi fatigué que nous tous. Je le débarrasse de son caparaçon et laisse la bride pendre à son cou. Le destrier souffle et s'ébroue. Au lac, je laisse le cheval se détendre, regardant son corps bardé de cicatrices. Il frappe l'eau de ses sabots puis s'y roule m'éclaboussant au passage. Quitte à être là, autant en profiter. L'armure tombe. Je me laisse aller à la solitude et la fraîcheur de la matinée pour prier et faire quelques étirement.

L'eau glacée est une bénédiction pour la lourde musculature endolorie. Étonnant, ces gestes me  sont habituels, mais aucun souvenir n'y est raccroché, que des flashs. Je m’assois sur la rive pour sécher, la chair de poule court sur ma peau alors qu'une brise légère vient la lécher. En tailleur, je plonge dans la méditation, bercé par les sons de la nature environnante, je laisse mon esprit dériver et chercher le positif dans ce quotidien, mais...

Mes sourcils se froncent alors que de sombres images troublent la sérénité intérieure visée. Les démons fauchant mes alliés, mon incapacité à tous les protéger des blessures, l'éclat de "Valeureuse", ma lame, qui fend la nuit, le bruit humide de la chair qu'on tranche, celui -mat- d'une tête qui roule au sol, le regard traumatisé mais pourtant confiant de cet innocent que j'ai achevé la veille.
Je serre mes poings, me crispe. De méditation, je plonge dans les abysses du cauchemar... Encore.
Ils défilent, tous ces visages innocents, exterminés. Hommes, femmes, enfants, vieillards. Alors que je leur devais protection. Mon cœur frappe lourdement sous la rune, mon ventre noué me fait mal. Son rire méprisant et narquois résonne dans ma tête. Je sens le plaisir qu'il éprouve à me soumettre, à détruire la moindre parcelle de ce que je suis, à anéantir le moindre espoir.
- "Ha ha ha. Oui, c'est ça, continue de te débattre, je ne te briserai que plus facilement. Regarde ! Regarde ceux que tu massacres alors que tu es un combattant de la Lumière." Le visage de l'Éternel se fend d'un sourire vil. "Vois comme ils se sentent trahis. Ressens-tu cette honte ? Tu n'es plus que mon pion."
Je n'arrive pas à me sortir de l'engrenage infernal de mes tourments. Mon corps me brûle.

Une délicate bousculade du museau de mon vieil ami suivi d'un faible hennissement me ramène à la réalité des Carmines. Le corps couvert de sueurs froides, je passe ma main sous l'auge d'Uriel et pose mon front contre son chanfrein, le souffle court. La bête n'a jamais été très aimable, mais son empathie est plus grande que celle de bien de mes semblables. De longues minutes passent, bercé par son souffle profond. Homme et animal liés dans les épreuves, unis par la douleur de la guerre. Je dois me ressaisir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Wellington le Mar 23 Aoû - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Mar 23 Aoû - 22:12

La douleur l'avait terrassé. Les soins avaient épuisé son organisme pourtant résistant. Inconscient, il en fallait pourtant pour le laisser ainsi.

Le limier gît sur le lit elfique dans une armure brisée : l'épaulier droit est manquant, le plastron et la côte de maille entaillés de fissures, le métal et le tabard portent des marques de brûlures. Sa respiration est lourde, son corps couvert de sueur, les brûlures mangent sa peau. Mais les pires blessures sont internes. Ô Lumière, qu'as-tu fait ?
Quiconque pose un regard sur lui ce soir là se dira qu'il va mettre du temps à s'en remettre et que sa peau portera à jamais les stigmates de ce combat.

Cependant... Lentement mais surement, les blessures se résorbent. Au matin, Samuel ouvrira un œil. Il restera longuement assis dans le lit après s'être débarrassé du plastron et de la côte de maille, le tabard couvrant son buste meurtri. Il sait qu'il lui faut du temps, mais il y a tant à faire. Il doit se relever au plus vite, retourner épauler son seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calian Riverwind
Lumière modo
Lumière modo
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 25

Fiche Roleplay
Grade: Murmebrume
Compétences: Gardien des âmes
Rêve: S'accomplir

MessageSujet: Re: Périple du damné   Mer 24 Aoû - 20:21

Je me réveille en sursaut, je vois que le soleil vient juste de se lever. Instinctivement, je le cherche du regarde, mais il n'est pas là. Les autres sont allongés, dans la pénombre. J'ignore s'ils sont réveillés ou non, mais il y a comme un manque.
Merde, il n'y a plus personne pour m'empêcher de partir en vrille. Je détestais son regard mais au moins quelqu'un me regardait, me surveillait. Comment je suis supposé conduire ces personnes en sécurité ? Je sais même pas où aller. Même l'absence de Zayn me préoccupe, au moins je pouvais me reposer sur lui pour prendre les directives.

Samuel, j'espère que tu n'est pas mort. Les hommes comme toi méritent de survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Jeu 25 Aoû - 0:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Ils me fatiguent. Ils m'épuisent. Ils me pensent insensible, inébranlable, mais ce n'est pas le cas. Mon corps me fait mal, il est fatigué. Mais pourtant je ne dois rien laisser paraitre. Faire preuve de patience avec leurs sensibilités, leur stress, leur besoin d'attention, leurs égos, leurs gamineries. S'imaginent-ils un seul instant l'énergie usée pour rester un roc ? Pourquoi est-ce si compliqué ? La situation elle-même n'est-elle pas assez difficile ?

J'écoute les Nièmes prises de becs sur la hierarchie, sur les décisions, sur... je ne sais quoi encore. J'ai beau expliquer avec des mots simples, tâcher de comprendre chacun et de m'y adapter, ca ne change que peu de choses. Je fais mon maximum pour remonter le moral des troupes : cuisine, j'allège leurs corvées, j'apporte mon soutiens, mais... Rien n'y fait. C'est l'impression que j'ai.

Mes mains et ma rune -surtout elle- me font encore souffrir, je ne dois pas y prêter attention. Avancer. Encore et toujours. Se concentrer sur ceux qui restent. Ne pas penser aux pertes. Ne pas regarder en arrière. Ne pas écouter ces voix, échos d'un passé lointain ou récent, qui me pointent du doigt comme le damné, l'exécuteur que je suis.

Ce soir, le voyage est calme vers Nid de l'Aigle. Pourtant, c'est l'un des plus difficiles pour moi jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Jeu 25 Aoû - 14:33

- "Il nous restait des élixirs. On aurait pu le soigner. Sa vie vaut-elle moins que celle de l'un des notres ?"

La voix accusatrice de Calian perturbe mon sommeil. La lame fend la chair, la tête tombe, je me réveille en sursaut. En sueur, le souffle court.
Ai-je pris la bonne décision ? Aurais-je du l'épargner ? Ai-je mal évalué la gravité de sa blessure ? Ai-je fait preuve de manque de discernement ?
Bien sûr que non, sa vie ne valait pas moins que celle de l'un des notres. Mais, Calian me fait douter. Ces incertitudes percent mon cœur comme une lame chauffée à blanc : c'est une torture latente, vive et vicieuse. Qui frappe quand vous baissez votre garde.

Je ne peux revenir en arrière, mais ces questions me hanteront toujours. Face à lui, pourtant, je ne pouvais montrer mon hésitation. Son esprit était trop instable pour supporter les craintes de celui qui lui offrait stabilité.

Je viens frotter mes paupières de la paume de mes mains, puis balaie les alentours du regard qui se pose sur Zayn. Même son sommeil paraît inquiet... J'aimerai l'apaiser. Lui promettre que sa sœur est sauve. Mais je ne peux faire de promesses que je ne peux tenir. Comment pourrais-je conserver son espoir en la vie si Talim meurt ? J'écarte une mèche de son front, collée par la sueur, d'un geste presque tendre. Le pauvre. Tant de poids sur ses épaules. Tant de responsabilités. Après tout ce qu'il a enduré, la vie ne lui laisse vraiment aucun répit. Quelle injustice...

En le regardant se débattre avec ses propres hantises, mes pensées partent vers mon frère. Saadh. J'espère que tu es vivant et que tu protèges bien les notres. Assis en tailleur sur ma couche de fortune, j'accorde du temps à la prière pour leur salut : Talim, le diamant de mon maître ; Saadh, mon frère ; Donkor, fragile et pourtant bien plus puissant que nous tous et Kelyran, boute-en-train dévoué. Puissiez-vous tous être épargnés. Vous m'avez accueilli parmi vous, accepté sans juger et êtes devenus ma famille. Les seules personnes qui me raccrochent à ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Mar 30 Aoû - 17:50

Nous avançons. Sans nous arrêter nous avançons.
Poussière, boue, recouvrent les corps, les armures.
Chaque pas est plus difficile que le précédent. Chaque pas nous rapproche de notre but.
Peu d'obstacles barrent notre route, mais la teinte émeraude du ciel dessine le sombre présage de notre destinée.

La Très Sainte soit louée, nous avons retrouvé Talim en vie. Mais maintenant, j'ai deux fois plus de monde à protéger...

Voilà des lustres que je ne m'étais tant battu pour une noble cause et aussi longtemps. Il y a peut-être une rédemption au final ? Je sais que je ne paierai jamais assez. Mais... L'espoir. L'espoir est là. Et c'est ce qui me fait avancer et me battre.

Valeureuse bat mon flanc, comme au bon vieux temps.
L'armure tinte et cliquette, marquant mes pas militaires.
L'espoir relève mon menton, nulle teinte verdâtre ne viendra l'entacher.
Nous serons plus forts, nous nous relèverons.

Reylord, crois moi. Une fois les démons vaincus, je tiendrai la promesse que j'ai faite : je trouverai le moyen d'éradiquer l'immondice que tu es.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Ven 2 Sep - 17:36

Le petit village est simple, caché par la végétation. Les elfes d'ici ne sont pas très accueillants. Leur méfiance est compréhensible. Surtout vis à vis de Rendil ou même d'Ourin qu'ils connaissent. Ils nous adressent peu la parole et nous surveillent d'un œil soupçonneux. Mais, le repos offert est des plus délectables. Zayn est plus détendu, si tant est qu'il puisse vraiment se détendre. Sa sœur est en sécurité relative et nous n'avons essuyé d'attaques depuis un moment.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le calme avant la tempête, surement.



J'aide mon maître  à récupérer du mieux que je peux. Je masse ses pieds, à l'abri des regards pour qu'il ne se sente pas dans l'embarras. Alors qu'il se délasse, je le détaille. S'il savait à quel point j'admire son courage et sa persévérance... Si les autres le connaissaient comme je le connais. Je suis certain qu'ils n'imaginent pas un seul instant l'homme qu'il est en réalité. Ils préfèrent la solution de facilité : croire les apparences. Quel dommage.
Nous parlons beaucoup. Ces discussions sont comme les pansements de nos âmes. Il ne s'en rend pas compte mais il m'aide aussi à surmonter ces épreuves.

Le soir tombe, les grillons laissent entendre leurs chants, je sors contempler l'éclat des lunes au travers des frondaisons des marais. Automatiquement, les mêmes questions reviennent : qui a survécu ? Qui est tombé ? L'officier Riverwind a-t-il réussi a surmonter son désespoir pour mener les survivants ?
Peut-être n'aurais-je jamais les réponses à ces questions, mais je ne peut m'empêcher d'y songer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellington
Ombre
Ombre
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 33

Fiche Roleplay
Grade:
Compétences: Régénération accrue, forte résistance aux dégâts
Rêve: Se racheter

MessageSujet: Re: Périple du damné   Ven 9 Sep - 17:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



En cette fin de journée, je me suis écarté du village. Nous repartirons surement demain. Reposé, je marche, solitaire, dans le marais. Mes bottes s'enfoncent dans le sol détrempé. Une éclaircie dans la végétation me révèle le soleil déclinant. La sérénité règne en ces lieux. Je pose un genou à terre et joint mes mains. Le front appuyé contre ces dernières, j'offre à la brise une prière :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



"Très Sainte entends mes paroles,
Prête oreille à la complainte de l'égaré,
Puisse ton infinie sagesse approuver,
Cette prière, infime obole.

Puisque ce monde se meurt, puisqu'il étouffe,
Sous les coups cinglants de la Légion,
Qu'à jamais ta lueur fasse notre union,
Et les plongent au plus profond du gouffre.

Que l'aube éternelle de ton espoir brille,
Et porte sur nous sa chaude ombre,
Bénis nous, sous les pierres de tes églises,
Sur les champs de bataille, sur nos tombes.

Ne laisse pas de brebis s'égarer,
Même celles dont la foi s'est estompée,
Dans ta miséricorde, guide les,
Et comprends leur imperfection angoissée.

Lumière, protège tes enfants,
Âmes en peine dans ce monde mourant,
Instille en tes instruments,
Les armes de nos destinées.

Puisses-tu entendre les cris d'agonie de tes peuples,
Et répondre enfin à leurs pleurs."


Je laisse les sons de la nature reprendre leurs droits sur les murmures de ma voix grave et me redresse lentement. Dans le soleil couchant, je m'en retourne, solitaire voyageur. Vers la réalité  glaçante de ce qui nous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Périple du damné   

Revenir en haut Aller en bas
 
Périple du damné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brumes :: [Archive] Journal des survivants-
Sauter vers: