AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une étoile dans les ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashandry
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 21

MessageSujet: Une étoile dans les ténèbres   Jeu 15 Sep 2016 - 11:25


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cela faisait huit jours qu'Ashandry était sur ce navire, en direction pour les Îles brisées. Elle n'avait fait connaissance avec personne: en effet, la femme se répétait sans cesse "A quoi bon se faire des amis ? Si c'est pour mourir à tout moment...". La chasseresse détestait cette façon de penser, mais c'était bien plus fort qu'elle. La méfiance était au rendez-vous sur le bâteau: l'humain fusillait le nain du regard, tandis que ce dernier évitait le worgen, qui lui flairait Ashandry avec méfiance... Ne devaient-ils pas rester soudés ? Ils avaient tous le même objectif: aller combattre la Légion. Ils avaient tous la même fin: mourir des mains des démons. Il y avait de tout: des chasseurs, des paladins, des prêtres de bataille, des prêtres assignés au soin, et même des cuisiniers... Ils étaient tous expérimentés pour la bataille ! (enfin, presque... Jeter du riz à la tête d'un démon est utile ?). Ashandry laissa échapper un long et las soupir, et retourna dans sa cabine par de grandes foulées pressées. Il fallait se reposer, le capitaine ayant annoncé plus tôt dans la matinée que les rivages se dessineraient en fin de soirée. S'allongeant lentement sur son piètre lit, la femme laissa les songes prendre le dessus sur son esprit torturé d'idées noires...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors qu'elle rêvait des vertes prairies de son enfance, Vel'Shara fut réveillée en sursaut par un bruit d'explosion proche. Sens à l'affût des l'éveil, elle sauta du lit prestement en attrapant Anodun Turus, son arc béni. Glaives accrochés à sa ceinture, la chasseresse déboula sur le ponton... Et ce fut l'effroi. Des boules aussi grosse que la Lune au loin venaient du ciel, toutes teintées d'un vert gangrené, alors que des flammes léchaient la pierre corrompue. Ashandry en vit une s'écraser lourdement dans l'eau, déchirant la mer avant d'être avalée dans les abysses... C'était la panique, sur le navire. Le capitaine criait des ordres inaudibles, largement dépassé par la situation. Un léger bruit de roulement se fit alors entendre: ce son se détachait du brouahaha ambiant, l'ouïe fine de la Kal'dorei se focalisant sur cette note. Baissant ses yeux à ses pieds, Ashandry vit la tête d'un humain, évidemment décrochée du reste du corps... La chaire pendouillait telles des tentacules, le sang ayant fait le chemin du point A (le corps) jusqu'au point B (les pieds de la chasseresse). Révulsée par cette image, la traqueuse releva ses yeux et décocha instinctivement une flèche en l'air. Sans même viser, ni voir sa proie, elle décocha une flèche. Le nain, qui se tenait derrière elle comme un froussard, fit entendre un ricanement moqueur, mais qui se brisa vite en un sifflement admirateur: le projectile s'était planté dans la tête d'une espèce de chauve-souris déformée. Telle une torpille, le glauque animal s'écroula sur le pont en laissant entendre une plainte aiguë.

Intrigué par cette chose, le nain bougea sa graisse jusqu'à elle en s'agenouillant, l'inspectant de toute part... Jusqu'à qu'il se fasse arracher la jugulaire par les crocs acérés de la chauve-souris: visiblement, la flèche d'Ashandry n'a pas suffit pour l'abattre ! Dans ce cas, ça sera ses bottes en plaque qui l’achèveront: en effet, la chasseresse écrasa de toute ses forces son pied sur le crâne de la bête, lui explosant en milles morceaux. Mais c'était trop tard pour le nain...

<< A LA FLOTTE ! SAUTEZ A L'EAU ! DÉPÊCHEZ VOUS !>> hurla le capitaine, restant fermement accroché à sa proue. Paniquée par ce cri, Ashandry redressa sa tête vers le ciel, et vit l'enfer... Une sorte de démon descendait des cieux, la Lune ayant disparue derrière de sombres nuages vert. "Elune..." fut le seul mot qu'Ashandry a pu dire. La Dame Blanche avait disparue, ayant laissée place à une forme démoniaque répulsante, de larges ailes noires - trouées par endroit - l'aidant à se déplacer. Le capitaine, voyant le regard déséspéré d'Ashandry, lui cria de tous ses poumons : " Sautez, Ashandry ! Je n'abandonnerai pas mon navire ! Je meurs avec lui ! MAIS SAUVEZ VOTRE VIE !". Fermant ses yeux, en agrippant son arc de ses deux mains, la chasseresse prit de l'élan et s'apprêtait à se jeter à l'eau, mais le démon s'affala sur le bateau avant. Le choc fut intense, des flammes verte jaillissantes du corps du nathrezim, expulsant Ashandry du navire avec force. Percutant la surface de son dos, la sensation fut la même que si elle était tombée sur un sol dur. Ce fut alors le brouillard pour l'Elfe de la nuit. Sentant l'eau infiltrer ses narines et sa bouche, elle tentait désespérément de sortir sa tête de l'eau teintée de gangrène... Mais son corps ne lui obéissait plus, comme si il était attiré par les abysses, par le fond de la mer. Laissant ses paupières lui cacher sa vue, Ashandry arrêta subitement de se débattre, se laissant emporter par un voile noir, son esprit s'embrouillant, ses sens se fermant...

Au fond de l'eau, se faisait voir une faible lueur blanche, se dégageant d'Anodun Turus. Une étoile dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashandry
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Une étoile dans les ténèbres   Sam 17 Sep 2016 - 13:42



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une légère brise se faisait sentir sur la peau de la chasseresse, caressant ses cheveux en les faisant voleter. Le regard rivé au loin, Ashandry inspirait longuement, la fraîcheur de la nuit titillant agréablement son odorat. Tout était calme...Beaucoup trop calme. Fronçant ses sourcils, aiguisant sa vue, la traqueuse se mit à genoux. Aux aguets, elle dévoila ses petits crocs sans le vouloir, ses sens à l'affût telle une panthère traquant sa proie. Rapidement, une odeur de brûlé parvint à ses narines...Quelque chose clochait, et une lueur apparaissait petit à petit au loin...

Ashandry ouvrit brutalement ses yeux, avec la désagréable impression de suffoquer. La vue trouble, parsemée par ci et par là de points blanc, elle se mit à agiter ses bras et ses jambes. Se noyait-elle encore ? Elle devait retourner à la surface, le plus tôt possible. Le capitaine lui avait ordonné de vivre, et elle ne comptait pas devenir une étoile auprès d'Elune de si tôt. Des mains rêches et fortes agrippèrent les épaulières de la femme, la plaquant sur un sol étrangement dur... Des sons parvenaient aux oreilles d'Ashandry: "...Calme ! ... Terre ferme, calme ! ". Des larmes, froides comme la mort, coulèrent sur les joues d'Ashandry: était-elle morte ? Un hennissement fracassa l'ouïe de la Kal'dorei... Subitement, elle eût la sensation qu'une main gelée lui agrippait le crâne et les joues, refroidissant la totalité de son corps en un rien de temps. Ashandry retomba dans les abîmes...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"-La flamme peut détruire. -Maîtrisée, elle illumine".(-Cristian Jacq/ Le Juge d'Egypte).

... Mais un effet chaud chatouillait ses pieds. Ne portait-elle pas de bottes ? Les facultés de la chasseresse commençaient à se réanimer, petit à petit. Elle recommençait à sentir l'humidité de son environnement; les bruits nocturnes ambiants; le crépitement d'un feu de camp... La chasseresse ouvrit ses yeux, intriguée par ce dernier son. Nyctalope du fait qu'elle soit Kal'dorei, elle n'eût pas de mal à accommoder sa vue à l'obscurité, cette dernière brisée sur un faible rayon offert par les flammes léchant le bois non loin d'elle. Une silhouette se forma sous les yeux de la femme, d'abord vague. Elle s'approchait de plus en plus, devenant de plus en plus grande. Instinct oblige, Ashandry tâtonna le sol à la recherche de son arc. En vain.

<<Je ne vais pas vous tuer, frêle chose. Sinon, je ne vous aurais guère sauvée de la noyade>> lança la voix d'homme, grave et autoritaire. Pliant ses oreilles comme une bête sauvage qui s'apprête à attaquer, la traqueuse se figea. <<Vous étiez inconsciente, aux portes de la mort. J'ai eu pitié, j'ai donc décidé de vous sauver... Evidemment, j'ai dû vous faire du bouche à bouche>> déclara l'homme, sur le ton de l'humour. Ashandry se redressa rapidement sur ses fesses: << Quoi ?! Du bouche à bouche ?! Vous n'avez pas honte ! >> hurla t'elle. Du moins, c'est ce qu'elle pensait, car aucun son ne sortit de sa bouche hormis un bruit ridicule. L'homme fit entendre un ricanement hautain, attisant les flammes à ses pieds, mains tournées vers la source de chaleur.
<< Qui êtes-vous...?>> chuchota faiblement la traqueuse, inspectant l'homme de haut en bas. Il était relativement grand, ce qui est commun aux Kal'dorei... "Il n'est pas comme moi" pensa Ashandry. Muni d'une longue chevelure sombre - dont la chasseresse ne pouvait identifier précisément la couleur de nuit -, il se révéla être un Bien-né. Lâchant une grimace sans même s'en rendre compte, elle reposa sa question puisqu'il ne semblait pas enclin à répondre: << Qui êtes-vous ?! Pourquoi m'avez-vous sauvé ?>> insista t'elle.

<< Je me nomme Arenthil Larme-Cendre. Et vous me devez une faveur>> pesta le Bien-Né.

Sur la terre ferme, se faisait voir une frêle lueur blanche, se dégageant d'Anodun Turus. Elle s'éteignait petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashandry
Lumière
Lumière
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: Une étoile dans les ténèbres   Jeu 20 Oct 2016 - 21:39



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La froideur de la nuit givrait un peu plus Ashandry a chaque pas qu'elle faisait. La chaleur du feu de camp commençait à cruellement lui manquer, et le Bien-né l'agaçait fortement: bien qu'il ne parlait pas, sa présence suffisait à faire dresser les poils sur les bras de la chasseresse.
Cela faisait maintenant deux heures, vingt et une minutes et quarante-deux secondes que les deux Elfes avaient abandonnés le camp de fortune. Des bruits suspects s'étaient fait entendre aux alentours de trois heures du matin, les obligeant de ce fait à tout laisser sur place. Seules des provisions de base avaient pu être prises: avec hâte, Ashandry enroulait deux lièvres morts dans un torchon, accroché par la suite sur un bâton en guise de baluchon. Oh, et évidemment, elle n'avait pas oublié son arc Anodun Turus.

Le chemin était sinueux, et une brume effrayante recouvrait le sol comme si elle était prête à avaler les deux êtres vivants. Des hululements perçaient parfois le lugubre silence  d'Azsuna, tandis que des bruissements de feuilles parvenaient aux oreilles d'Ashandry à multiples reprises: mais ceci ne l'inquiétait pas, la forêt est après tout vivante la journée mais aussi la nuit. Ce qui l'inquiétait le plus était la faible lueur qui se dégageait de son arc familial... Et la lueur s'affaiblissait au fur et à mesure que les comparses avançaient. Une boule d'angoisse trônait au creux du ventre de la femme, elle savait pertinemment bien que quelque chose allait se passer...

<<Vous êtes dans vos pensées, chasseresse>> lança le Bien-né d'un air hautain, observant Ashandry de haut en bas d'une manière dédaigneuse. <<Vous devriez rester réellement présente, au lieu de penser à vos stupides histoires d'amourette... Je ne sauverai pas votre minois une seconde fois>> cracha Arenthil, redressant son menton fièrement en reprenant sa route de plus belle. La traqueuse agita ses oreilles de haut en bas en se retenant de lui décocher une flèche dans le fessier; néanmoins, la tentation était presque imbattable... Un Bien-né, fanfaronnant avec une plume dans le croupion tel un paon se vantant de ses plumes ? Une idée si plaisante qu'Ashandry trébucha sur une racine, s'affalant au sol. Etrangement, ce n'est pas une surface dur qu'elle rencontra, mais quelque chose de plus... Mou. Clignant des yeux afin de s’accommoder à la nuit, la chasseresse fit face à un splendide cadavre d'un Kal'dorei, les yeux ne se trouvant plus dans ses orbites, la moitié du visage brûlé. Effrayée, Ashandry fit entendre un hurlement strident... "Stupide!" se cria t'elle dans la tête... "Tu vas attirer toute l'intention ici !" pesta t'elle de plus bête intérieurement. Se redressant prestement, à l'aide du Bien-Né, ce dernier s'installe à genoux à côté du cadavre, l'inspectant brièvement. <<Encore un. Les démons ne laissent aucun répit... Mais on dirait que celui-ci est mort lentement... Mh, intéressant, il dégage une bonne odeur en tout cas>> constata le fou qu'est le Bien-né. Horrifiée, Ashandry tritura son collier en forme de croissant de Lune, priant tout bas pour que l'âme de son confrère soit sauvée... Mais la Dame Blanche n'était pas présente dans les cieux, les arbres l'empêchant de ressentir un seul rayon lunaire sur sa peau.

Ils n'avaient pas le temps d'offrir une sépulture à cet Elfe. Chaque minute passait au sein de cette forêt mettait leur vie en péril... Chaque minute passait au sein de cette forêt faisait angoisser la chasseresse, ressentant très bien la corruption qui pulsait du sol, des arbres... Oh non, elle n'est pas magicienne, elle ne ressentait pas la gangrène telle une aura: les animaux aux alentours hurlaient au secours. Cela brisait l'âme d'Ashandry, de sentir la forêt autant souffrir... Mais l'heure n'était pas au sauvetage des animaux: ils devaient atteindre un campement d'alliés selon les dire d'Arenthil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux heures supplémentaires à tituber dans cette forêt pleurante. Les pieds de la chasseresse étaient douloureux, ses doigts de pieds figés par le froid intense, la plante de ses pieds brûlante à cause de la marche. Aucune parole ne fusait entre le Bien-Né et la chasseresse. L'ambiance était lourde, et le soleil ne semblait jamais se lever. Chaque arbre se ressemblait, chaque herbe bougeait de la même façon, chaque branche grinçait au vent, chaque corne de dé-... Ashandry se figea, plissant les yeux en observant la fourrée qui l'enveloppait de toute part. <<DEMON ! hurla Arenthil en plaçant ses mains vers l'avant, tandis que ses poignets s'enveloppaient d'une étrange aura rouge et orange. Rapidement, une traînée de feu jaillissa des paumes de l'homme, venant heurter le démon de plein fouet: mais il ne semblait pas plus ébranlé que cela. Le monstre qui avançait à grand pas atteignait facilement les deux mètres cinquante, des sabots remplaçant ses pieds. De longues cornes recourbées vers l'arrière décorait son crâne à la chevelure manquante, au teint verdâtre gangrené. Un rire glauque s'échappa de sa gorge. Frappant son sabot au sol, il fit jaillir une flamme verte du sol même: la terre était tant corrompue qu'elle obéissait aux ordres des démons. Agrippant son arc en main, Ashandry décocha multiples flèches avec une rapidité affolante, toutes se répercutant contre le torse du démon... Aucune ne semblait le préoccuper, hormis la dernière qui se planta dans le flanc rigide du monstre. Hurlant de douleur, il accéléra sa marche... Plus il se rapprochait, et plus Ashandry voyait sa longue vie défiler devant ses yeux... C'en était fini, et elle allait mourir aux côtés d'un Bien-né ! Quelle horreur, son âme ne rejoindra jamais Elune... Fermant ses yeux, Ashandry psalmodia <<Ô Elune, que votre bonté enveloppe mon âme, que vos mains chaleureuses accueillent mon coeur, que vos murmures apaisent mes angoisses...>>. Larme-Cendre, quant à lui, s'obstinait à heurter le démon de ses flammes: petit à petit, la carcasse du Géant Vert se consumait sous la chaleur incandescente de la magie du Bien-Né. Mais cela était insuffisant, et la traqueuse le savait. Et Arenthil devait également le savoir...

Alors qu'Ashandry signait déjà son testament dans sa tête, une forme étrange tomba du sol, de larges ailes violette recouvrant la silhouette empêchant, de ce fait, Ashandry d'identifier l'individu. Rapidement, cet anonyme dévoila de longs glaives à la même couleur que le démon. Un long combat s'ensuivit alors entre les deux êtres atteint de corruption: mais Arenthil et la chasseresse savaient très bien que l'une de ces pourritures était un allié. Prise de courage, Ashandry contourna d'un pas vif le démon, et lâcha un flot incommensurable de flèches dans le dos de la "bête". <<Enfin vous vous réveillez ! Vous vendez la peau de l'ours avant même qu'il ne meurt, Ashandry !>> hurla Arenthil avec force, un choc de flamme propulsant le démon en arrière. Après une bonne dizaine de minutes intense, le démon se fit détacher la tête de son cou du fait du glaive de la chasseresse de démon. Le grand corps s'écroula alors en avant, droit sur Arenthil... Mais a peine eu t'il le temps de souffler qu'il se retrouvait dans un buisson, tombant lamentablement dedans. Une chasseresse de démon le recouvrant. Cette dernière s'était propulsée à l'aide de ses ailes afin de l'écarter du monstre. La situation était gênante, et Ashandry n'attendit pas longtemps pour éclater de rire... L'angoisse, le stress et la joie d'être en vie affluait subitement, provoquant ce fou rire intempestif. <<Pensez-vous que cela est drôle, idiote ?! Et pensez-vous sale monstre ! pesta vivement le Bien-né, se relevant du buisson écrasé. La chasseresse de démon épousseta ce qui lui restait de pantalon, un sourire mesquin aux lèvres. Après le fou rire intempestif de la chasseresse, une voix rauque, et loin d'être féminine se fit entendre des lèvres de la chasseresse de démon:

<<Je suis Neryl Ailembrasée. Votre cri a attiré notre intention...>>.
<<Votre intention ? Vous n'êtes pas seule ?>> interrogea Ashandry, une lueur d'espoir naissant de nouveau à la place de la boule d'angoisse.
<<Non. Notre campement n'est pas loin. Nous savons que vous nous cherchiez, et nous vous cherchions également. Nous avons de mauvaises informations pour vous...>> soupira Neryl.

Sur la terre ferme, ne se faisait voir aucune lueur blanche. Anodun Turus semblait dépérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étoile dans les ténèbres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étoile dans les ténèbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brumes :: [Archive] Journal des survivants-
Sauter vers: